Un peu d'histoire

En 2007, 5 associations domiciliées à Querqueville ont créé un groupement d’employeurs SMAQ (Secrétariat Multi-Associatif de Querqueville) pour permettre la consolidation d’un emploi de secrétariat mutualisé sur ce territoire. Cet emploi était partagé avec Arts et Loisirs, la protection civile, le comité des fêtes de Querqueville, le groupe d’astronomie de Querqueville et le collectif départemental de prévention du suicide de la Manche jusqu’en décembre 2018, suite au départ en retraite de la salariée et à la fin des emplois aidés.

Depuis, le SMAQ a souhaité revoir son fonctionnement et s’est inscrit dans une démarche de développement de groupements d’employeurs associatifs (GEA) sur le Cotentin en direction d’un nombre croissant d’associations pour permettre la création de plusieurs emplois mutualisés. Ainsi, le SMAQ : Secrétariat Multi-Associatif de Querqueville est devenu le SMAC : agir au Service de l’emploi Mutualisé Associatif en Cotentin en 2021.

Les GEA en général

Un GEA est une association à but non lucratif permettant de partager un salarié entre plusieurs associations. Elles sont adhérentes du groupement. Les collectivités territoriales ont la possibilité, depuis 2005 d’être membres adhérents du GEA grâce à la loi du 23 février 2005 relative au développement des territoires ruraux (lien vers texte de loi) et confirmée par la loi Cherpion de 2011.

Le salarié y trouve son intérêt : il n’a affaire qu’à un seul employeur, le GEA et il bénéficie d’un emploi stable, le plus souvent à durée indéterminée à temps complet ou à temps partiel choisi. Les co-employeurs agissent collectivement en respectant le principe de responsabilité solidaire. Ils partagent le coût du poste et les charges annexes en cherchant à co-construire une réponse appropriée à leurs besoins et à leurs moyens.

Localement, le SMAC

Le SMAC a pour vocation de proposer une solution aux problématiques liées à l’embauche des emplois à temps partiel et aux besoins en compétences des associations et des collectivités territoriales du nord Cotentin. Le SMAC se donne comme moyens concret d’analyser les besoins des associations et de construire avec elles un emploi partagé correspondant.  Le salarié concerné peut mieux gérer son évolution professionnelle (formations communes, statuts plus sécurisant, temps de travail plus conséquent voire complet…). Cette démarche d’emploi partage permet aux associations adhérentes de devenir co-employeurs et de bénéficier des ressources collectives du GEA.

Le SMAC peut participer à toutes les initiatives favorisant la qualité des ressources humaines au sein des structures adhérentes. Il souhaite valoriser les compétences des salariés à travers des actions de formation. Une des volontés de SMAC est de favoriser et de développer l’implication des co-employeurs au sein de leur GEA.

Contact